L’e-learning doit être au centre des stratégies de formation

Selon une étude publiée dans l’Harvard Business Review, en 2016, 90% des entreprises seront en concurrence sur la base de l’expérience client qu’elles proposent. L’impact pour les entreprises ? Elles doivent puiser dans leurs valeurs pour proposer une expérience mémorable. Pour les formateurs, c’est un défi : comment s’assurer que les collaborateurs, et notamment la force de vente, soient alignés avec cet enjeu ? Il faut être capable de pouvoir former parfaitement et en continu ses équipes.

Face à cet impératif, miser uniquement sur la formation en présentiel n’est plus suffisant. Celle-ci est de moins en moins adaptée à l’accélération des cycles produits et à l’internationalisation de nos économies. Heureusement, le développement et la démocratisation des solutions d’e-learning permettent de s’affranchir de ces limites et d’adapter la formation aux enjeux du XXIème siècle. Retour sur les nombreux avantages de l’e-learning.

 

Soyez informé des dernières tendances de la formation

Rejoignez nos 40 000 followers

Newsletter

 

La seule formation adaptée aux entreprises mondialisées

La formation en présentiel n’est plus à même de répondre aux besoins des entreprises mondialisées. Une fois un parcours conçu, il y a fort à parier que celui-ci ne sera plus à jour avant que toute la force de vente, souvent éparpillée, ait pu être formée. Si ce problème est particulièrement présent dans les grands groupes, il se retrouve de plus en plus souvent dans les entreprises en forte croissance, au moment de leur développement à l’international ou lors de l’onboarding de nouveaux collaborateurs.

La seule solution ? Digitaliser les formations pour permettre au collaborateur d’accéder au contenu quelque soit sa localisation. La preuve ? La formation numérique est l’un des piliers stratégiques de croissance de la startup Française Devialet. Suite à sa levée de fonds de 100M€, qui lui a permis d’ouvrir plus de 50 boutiques dans le monde, la startup a pris l’initiative de développer ses parcours en e-learning avec 360Learning.

Miser sur l’agilité et l’adaptabilité

La formation en présentiel s’adapte mal à l’accélération des rythmes du business. En effet, nous sommes dans un environnement où les produits sont de plus en plus complexes et suivent des cycles de plus en plus courts. Et devant ces changements, quasi-quotidiens pour certaines enseignes, il est techniquement impossible de former efficacement sa force de vente en misant uniquement sur des modules présentiels.

Or, face à des consommateurs qui ont fait des recherches en ligne avant de se rendre en boutique (avec l’émergence du Research Online Purchase Offline, ROPO), le vendeur doit pouvoir être capable de démontrer une vraie expertise de chaque produit, il en va de la crédibilité de la marque !

A contrario, l’e-learning permet de rendre disponible le module de formation dès sa conception, il peut en outre, être facilement adapté ou mis à jour. C’est donc grâce au numérique que les marques peuvent s’affranchir de la rigidité des formations présentielles et faire face à la complexité croissante de l’économie.

Maximiser et mesurer l’impact du contenu

Aujourd’hui, il est très facile de trouver en ligne des cours de de grande qualité sur la plupart des grands enjeux business. Grâce aux plateformes d’e-learning le formateur peut directement intégrer ce contenu dans le parcours pédagogique afin d’en faire profiter ses collaborateurs.

Ici l’avantage est double. Utiliser du contenu externe permet tout d’abord de proposer des formations de qualité sans coûts de conception, permettant alors aux ingénieurs pédagogiques de se concentrer sur des formations à fort impact. Ensuite, le formateur peut mettre à disposition des apprenants un très large catalogue de formations ce qui est, nous le verrons, un fort facteur d’engagement.

Finalement, grâce aux fonctions d’analyse présentes dans plus en plus de LMS, le formateur peut mesurer en temps réel le taux de complétion, l’engagement et l’impact de sa formation. Une fois ces données récoltées, il lui sera alors facile de comprendre comment optimiser son contenu pédagogique afin d’en augmenter l’impact.

La formation au rythme de l’apprenant

L’e-learning a finalement l’avantage d’être asynchrone. Cela veut dire que l’apprenant peut suivre ses modules à son rythme et aux moments où il sera le plus disponible. S’adapter aux contraintes de salariés, de plus en plus sollicités par ailleurs, permet d’augmenter l’impact de la formation. Et si le formateur considère qu’un certain module aura plus d’impact en présentiel, il peut l’intégrer au parcours pédagogique (on parle alors de Blended Learning). Mais ce dernier doit tirer parti des potentialités de la formation en ligne pour faire en sorte que chacun ait accès aux connaissances dont il a besoin. Et cela, au moment où il est le plus à même de les utiliser.

En outre, donner à l’apprenant la possibilité d’aménager son propre parcours d’apprentissage en fonction de ses talents et de son ambition est un fort facteur d’engagement et permet de retenir les meilleurs talents. En effet, selon PwC, pour 46% des millenials, la possibilité de se former et le développement des compétences sont des critères centraux dans le choix d’un employeur.

 

Misez sur l’engagement

Inscrivez-vous pour un essai gratuit

Essayez 360Learning

 

Il ne fait pas de doute que la formation ne peut plus se passer de l’e-learning. Reste à choisir les solutions les plus engageantes qui vont être véritablement suivies par vos apprenants. En effet, les modules SCORM classiques n’ont qu’en moyenne des taux d’engagement de 20%. A contrario, des solutions bâties autour de l’engagement comme 360Learning atteignent régulièrement des taux supérieurs à 90%. Dit autrement, ils sont 4,5 fois plus efficaces.

+ d'inspiration sur la formation et la culture d'entreprise? C'est ici

Afficher davantage de recommandations...picto